Qui sommes-nous ?

Français au Luxembourg

Adhérez

Des adresses

Le Républicain du Coin

Le Républicain du Coin

RdC 75 - décembre 2016
CETA : la position d'un député luxembourgeois, Marc Angel.

 

RdC 74 - octobre 2016
2017 - L'année de tous les dangers et le divorce amiable.

 

RdC 73 - juillet 2016
L'invité : le député luxembourgeois Franz Fayot.

RdC 70 - octobre 2015
Entretien avec la Sénatrice Hélène Conway-Mouret, ancienne ministre déléguée aux Français de l'étranger. 

Position de la plateforme Migration et Intégration sur le droit de vote des étrangers au Luxembourg

 

Qu’est-ce qui rend le Luxembourg unique à travers le monde ?

 Sa situation démographique : la part des non-Luxembourgeois dans la population résidente est de  45%, tendance à la hausse. À titre de comparaison : part des étrangers en Allemagne 9%, en France 6%, en Belgique 11%, aux USA 7%.

 Sans l’immigration, le Luxembourg n’aurait pas pu réussir sa relance économique après le déclin du secteur industriel. Le degré élevé de prestations sociales, l’importance de la redistribution sociale sont possibles seulement grâce à l’immigration. Toutes les prévisions indiquent que les Luxembourgeois seront minoritaires dans un proche avenir.

 Qui vote au Luxembourg ?

 Seulement 55% de la population résidente de 18 ans ou plus. L’âge moyen des votants est de 52 ans. Âge moyen de la population : 39 ans. Un tiers des électeurs a 60 ans et plus. Seulement la moitié du nombre de votants est active professionnellement. 44% des votants travaillent dans le secteur public ou paraétatique (administrations, éducation, services sociaux, santé).

 Ainsi l’électorat luxembourgeois ne représente pas le Luxembourg dans son ensemble.

 Est-ce que l’acquisition de la nationalité luxembourgeoise serait la solution ?

 Même avec des conditions d’accès à la nationalité très généreuses, le fossé entre le nombre de résidents et celui des votants ne cesserait de se creuser. Le nombre de non-Luxembourgeois résidents a augmenté de 10 000 par an au courant des 3 dernières années mais le nombre de naturalisations n’a été que de 5 000 par an. Et ceci malgré le fait que le Luxembourg possède déjà le taux de naturalisations le plus élevé de l’Union Européenne.

 Accès au droit de vote ou acquisition de la nationalité ? Des options qui s’excluent mutuellement ?

 On acquiert une nationalité à cause des liens que l’on a à l’égard de ce pays. On y a vécu des évènements déterminants, on s’identifie à son histoire, sa culture et sa manière de vivre, mais on n’opte pas pour une nationalité dans le désir de participer à un vote. 87% des non-Luxembourgeois résidents sont des citoyens de l’Union Européenne. En tant que citoyens européens, ils se sentent « chez eux » parmi nous et ne sont pas tous intéressés par l’obtention d’un deuxième passeport de l’UE.

 La question de l’identité : une contradiction.

Pour combler notre déficit démocratique par la seule voie de l’obtention de la nationalité, nous devrions en alléger les conditions d’obtention (droit du sol, langue, durée du séjour…) de façon très significative. Est-ce qu’une telle démarche n’est pas en contradiction avec ce que défendent les partisans d’une identité figée ? L’accès au droit de vote stimule par contre l’intérêt des non-Luxembourgeois pour la politique luxembourgeoise et amplifie leur sentiment d’appartenance. Pouvoir voter donne envie d’obtenir la nationalité.

 Il y aura un glissement de terrain politique ! Est-ce exact ?

 Non. L’électorat n’augmentera que légèrement – un maximum de 35 000 personnes, si tous ceux qui sont éligibles font usage de leur droit – ce qui ne sera certainement pas le cas. Les conditions d’accès au droit de vote pour les non-Luxembourgeois sont très restrictives.

 La question posée est :

 Approuvez-vous l’idée que les résidents non-Luxembourgeois aient le droit de s’inscrire de manière facultative sur les listes électorales en vue de participer comme électeurs aux élections pour la Chambre des députés,à la double condition particulière

• d’avoir résidé pendant au moins dix ans au Luxembourg

• et d’avoir préalablement participé aux élections communales ou européennes au Luxembourg ?

 Il n’est accordé que le droit de vote actif (aller voter) et non pas le droit de vote passif (se présenter comme candidat). Néanmoins, cette ouverture est importante. Elle est le début d’un processus démocratique qui renforcera le modèle sociétal luxembourgeois.

 www.minte.lu

... / ... Lire la suite


Edition du mois de Mars du Républicain du Coin - par Webmaster le 26/04/2015 - 15:26

 Vous pouvez télécharger l'édition du mois de mars du républicain du coin en format PdF en cliquant ici.

Au sommaire, un entretien avec Nicolas Delaby, responsable du comité luxembourgeois de l’association « Européens Sans Frontières » et un article du juriste du coin sur la loi du 13 novembre 2014 concernant la lutte contre le terrorisme.

... / ... Lire la suite


Festival des migrations, de la culture et de la citoyenneté - par Webmaster le 26/02/2015 - 15:34

 Français du Monde-Adfe tiendra un stand les samedi 14 et dimanche 15 mars lors du 32ème festival des migrations, de la culture et de la citoyenneté qui se déroulera à LuxExpo Luxembourg-Kirchberg.



^ Haut ^